Skip to main content
Bienvenue sur Parentsconnectés.be, la version francophone adaptée du site Medianest.be
ParentsConnectés, site web pour les parents sur l'éducation aux médias
Image
MediaNest - Thema's
Thèmes

Découvrez tous nos thèmes, des médias sociaux et des jeux en ligne à la cyber-intimidation en passant par la publicité et la confidentialité.

Image
MediaNest - Leeftijden
Age

Recherchez à partir de l’âge de votre enfant, de 0 à 18 ans!

Lecture

Faire la lecture à voix haute aide-t-il à l’apprentissage de la lecture ?

Faire la lecture à voix haute à de jeunes enfants leur permet d’apprendre à lire plus facilement. Mais qu’est-ce qui facilite cet apprentissage ?

Le langage des livres

Au moment d’apprendre à lire, les enfants sont déjà familiarisés avec le langage des livres. Ils ont un vocabulaire plus riche. Sans le savoir, ils ont déjà beaucoup appris sur la manière de construire les phrases et les textes.  

Rimes

De nombreux livres à lire à voix haute contiennent des rimes. C’est également un plus. Car les lecteurs débutants qui savent déjà faire des rimes ont un avantage sur les autres. Faire la lecture de poèmes et chanter ensemble est donc une bonne préparation à l’apprentissage de la lecture.

Concentration

 

Les enfants à qui l’on fait la lecture apprennent à se concentrer pendant un assez long moment sur une histoire. Il s’agit d’une aptitude avec laquelle ils n’ont pas encore beaucoup d’expérience et dont ils auront besoin en première primaire. Ce n’est pas la maîtresse ou le maître qui diront le contraire !

Lire = plaisir

 

De chouettes expériences de lecture en tant que bébé, bambin et pendant les gardiennes apprennent à votre enfant à aimer la lecture. Au début de la première primaire, votre enfant apprendra à lire avec plaisir car il associe les livres à des moments de détente, d’aventure et de convivialité. 

 

L’apprentissage de la parole passe par l’humain

 

Notez qu’il est prouvé que l’apprentissage du langage et de la parole passe avant tout par l’humain. Un enfant écoutant quelqu’un lui parlant simplement ou lui racontant une histoire, avec chaque mot prononcé un par un, développera mieux son langage qu’en écoutant une histoire d’une voix pré-enregistrée telles celles des personnages de dessins animés. Le langage passe avant tout par l’écoute et la reproduction des sons entendus par ailleurs, et avant tout entendu de la bouche de ses propres parents. Un dessin animé ne peut pas apprendre la parole comme le ferai un adulte.